Levons les brevets des vaccins contre la Covid_19

Depuis le début de la crise sanitaire, le virus a montré sa capacité à développer des variants qui se propagent d’autant plus vite qu’une large partie de la population n’est pas vaccinée. Cette crise est planétaire. Elle nous concerne toutes et tous et l’accès aux vaccins sur tous les continents a une incidence directe sur la santé de chacune et chacun.

12 milliards de doses de vaccins ont été produites en 2021, mais l’essentiel de la production a été préempté, dès 2020, via des contrats d’achats passés avec les États-Unis et la Commission européenne. 

La solidarité entre les pays ne suffit pas et aucune promesse n’a pour l’instant été tenue

Les ambitions de Covax ont été revues à la baisse (-25 %), soit à 1,4 milliard de doses pour 2021. En effet, le dispositif de solidarité internationale a un retard considérable et les livraisons tardent à arriver. Seules 255 millions de doses ont été acheminées à la mi-septembre et selon l’ONG One, la France n’a partagé que 7 % des 60 millions de doses promises à Covax. 

Résultat : 3,6 % de la population africaine est vaccinée, contre plus de 60 % en moyenne en Europe et au Royaume-Uni.

Actuellement, ce sont les pays riches qui produisent et qui confisquent l’essentiel des vaccins.  Voilà plus d’un an que l’Afrique du Sud et l’Inde ont demandé la levée des brevets de fabrication des vaccins à l’Organisation mondiale du commerce et nous continuons de tergiverser.

Les Big Pharma ont bénéficié de subventions publiques pour la recherche et le développement et ont connu des augmentations de profits sans précédent depuis le début de la pandémie : 34 milliards de dollars de bénéfice en 10 mois pour Pfizer, BioNTech et Moderna.

Mardi 23 novembre, Yannick Jadot a rencontré Thierry Breton, commissaire européen, pour que l’Union européenne joue enfin son rôle :

Soutenons sa proposition et aidons-le à obtenir la levée des brevets en signant la pétition.

 

Objectif : 10000 signatures

4692 signatures

Signerez-vous ?

Réponses récentes